Bien choisir son système de chauffage

À l’approche de l’hiver les températures baissent et une question revient sans cesse : quelle énergie et quel type de chauffage est le plus adapté à mon habitation ? En effet, le choix est aujourd’hui extrêmement large et la réponse dépends de nombreux paramètres : sensibilité à l’environnement, budget, localisation géographique, installation, efficacité, stockage, consommation d’énergie… nous vous proposons donc un bref retour sur les principales solutions disponibles et leurs avantages.

Bien choisir son chauffage avec ECI Immobilier

Chauffage au gaz : la solution économique

À la fois économique et propre, le gaz représente plus de 40% des installations de chauffage domestiques en France. La chaleur dispensée par les différents équipements est agréable et uniforme.  Les chaudières sont aujourd’hui compactes et très discrètes, s’adaptant facilement aux intérieurs des maisons et des appartements. Seule ombre au tableau : l'accessibilité du réseau. Il n'est pas toujours possible d'être raccordé au gaz de ville en fonction de votre localisation. Rendez-vous sur http://gazmaps.grdf.fr/ pour connaître la situation de votre domicile et les possibilités de raccordement. Attention également aux coûts d’installation qui peuvent être élevés notamment si vous faîtes le choix d’une chaudière à condensation (compter aux alentours de 5000€). 

Bon à savoir : Vous pouvez désormais associer gaz naturel et panneaux solaires vous permettant une réduction des émissions de CO2 tout en conservant un confort en eau chaude sanitaire toute l’année. Plus d’informations : http://www.grdf.fr/particuliers/gaz-naturel/panneau-solaire

Chauffage électrique : simplicité et large gamme d’équipements

Malgré ses nombreux défauts (coût de fonctionnement, confort…), le chauffage électrique est  encore présent dans une grande partie des foyers français notamment grâce à sa simplicité d’installation et son faible coût de mise en place. La variété des équipements est également un atout : convecteurs rayonnants ou radiants, accumulateurs, chaleur douce ou inertie, planchers et plafonds chauffants… Des équipements souvent très discrets et esthétiques. Ce type de chauffage à par ailleurs fortement évolué et les dernières technologies tendent à corriger son plus gros défaut : sa trop forte consommation. Les radiateurs à accumulation permettent en effet de stocker la chaleur pendant les heures creuses pour la restituer aux heures pleines. 

Chauffage au fioul : des progrès sur les équipements

Énergie bon marché, le fioul reste une énergie fossile « sale » très polluante notamment en raison des équipements. Ces dernières années cependant, les nouveaux modèles de chaudières à fioul ont considérablement évolué faisant diminué quasiment de moitié leur consommation et leur rejet en CO2. Encore présente dans de nombreux foyers, il est cependant déconseillé de mettre en place ce type de chauffage pour votre future installation.

Chauffage au bois : le grand retour

Avec une empreinte environnementale quasi nulle et des produits performants, le chauffage au bois, déjà présent dans de nombreux foyers des pays nordiques fait son grand retour et séduit de plus en plus d’adeptes. Et si le cout d’installation reste encore élevé, les crédits d’impôt et les augmentations continues des prix des énergies fossiles favorisent son expansion dans les foyers Français. Le choix des appareils est aujourd’hui très large et permet de trouver des équipements qui s’accordent parfaitement aux intérieurs même les plus contemporains : cheminées, inserts, poêles, poêles à granulés, chaudière à bois… Attention cependant à l’investissement initial. Il faudra prévoir entre 4000€ et 12000€ pour une chaudière à bois. Autre point à prendre en compte et non des moindres : le stockage ! En effet, que vous optiez pour des buches ou des granulés, il vous faudra prévoir une espace important pour entreposer suffisamment de ressources pour passer tout l’hiver !

Chauffage solaire : le partenaire idéal 

Énergie écologique et gratuite, le chauffage solaire possède malheureusement un défaut majeur : il ne comblera que 30% à 60% des besoins selon la zone géographique et l’exposition de votre logement.  Il faudra donc prévoir de coupler votre installation avec une ou plusieurs autres énergies (voir chauffage au gaz « bon à savoir »). Et si le cout annuel est gratuit, l’investissement initial reste quant à lui très élevé : il vous faudra compter environ 15000€ pour une installation de 120m2 de panneaux photovoltaïques.

Pompes à chaleur : efficaces mais attention aux grands froids

Puisant les calories dans l’air extérieur pour les restituer à l’intérieur de la maison les pompes à chaleurs assurent un très bon rendement énergétique. Fonctionnant à l’électricité, elles produisent en moyenne 3kw pour 1kw utilisé. Vous pouvez également bénéficier de crédits d’impôts pour son installation mais uniquement pour l’installation d’une chaudière air/eau (en savoir plus). En revanche, le choix de ce type d’installation sera fortement conditionné par votre situation géographique.  Plus la température extérieure baisse et plus le rendement de la pompe diminue. Il faudra donc prévoir une autre source de chauffage complémentaire pour les périodes très froides.

Géothermie : la chaleur de la terre 

 

La géothermie consiste à puiser l ‘énergie dans la terre pour la restituer dans la maison. Les pompes à chaleur géothermique permettent de réduire considérablement la facture de chauffage et bénéficient également de crédit d’impôt pour leur installation (en savoir plus). Attention cependant à l’investissement initial qui peut s’avérer très important.